Présentation de la Société d’histoire et de généalogie de Matane (S.H.G.M.)

La Société d’histoire et de généalogie de Matane est heureuse d’entreprendre aujourd’hui, en collaboration avec CHRM-FM, une série de chroniques sur l’histoire de Matane et de sa région, sur la généalogie et l’histoire des familles.

La Société d’histoire et de généalogie célèbre cette année ses soixante ans de présence dans la région de Matane. Elle fut fondée en 1949, par un groupe de Matanais, sous l’instigation de monsieur Charles-Édouard Vézina. Les objectifs poursuivis par la Société d’histoire de l’époque étaient les mêmes qu’aujourd’hui : sauvegarder le patrimoine local, colliger les informations et les objets du passé, animer et diffuser l’information sur l’histoire et la généalogie de la région de Matane.
Comment la Société a-t-elle réalisé ses objectifs?  Elle a été de toutes les luttes pour préserver le patrimoine bâti de Matane avec plus ou moins de succès. Que l’on pense à la Maison Lapierre, la Maison Lafontaine, qui furent démolies, ou encore à la collection des meubles de la Maison Levasseur-Desjardins que nous avons pu acquérir grâce à une levée de fonds et que nous essayerons de mettre en valeur en exposant une pièce à la fois dans nos nouveaux locaux.

De plus, la Société met à la disposition de ses membres et de la population une salle de recherche où nous retrouvons les fichiers de famille de monsieur Charles-Édouard Vézina et de monsieur Guy Desrosiers, des répertoires de mariages pour fins de généalogie, des monographies de paroisses, des collections de journaux dont la série complète de La Voix gaspésienne, une banque de photographies, pour ne nommer que ces sources d’informations.

Une multitude d’objets anciens ont aussi été ramassés au cours des années. Certains de ces objets sont exposés en ville, dans le réseau du Musée éclaté et aux locaux de la Société. Les autres sont entreposés, en attendant qu’un musée puisse les accueillir. Il est dommage qu’une ville comme Matane ne puisse offrir à sa population et à ses visiteurs un musée qui raconte son histoire. La Société d’histoire et de généalogie caresse le rêve de pouvoir offrir à la population de Matane et à ses visiteurs un musée historique.

La Société d’histoire et de généalogie de Matane réussit depuis quarante-cinq ans à publier, chaque année, deux numéros de sa revue Au Pays de Matane. En décembre prochain, elle vous offrira son 90e numéro. C’est un élément très important de sa mission de diffusion. L’an dernier, dans le cadre de l’entente de développement culturel entre le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et la Ville de Matane, la SHGM a obtenu une subvention pour réaliser la réimpression d’une trentaine de  numéros pour compléter sa collection.  Elle publie aussi,  à tous les ans depuis 1989, un calendrier de photos anciennes.

Pour l’année qui vient, elle prépare une série de cours ou conférences sur la généalogie et l’histoire grâce à l’obtention d’un budget du Fonds d’aide au développement du milieu de la Caisse Populaire de Matane, qui va nous permettre d’acquérir du matériel informatique et didactique pour présenter ces cours.

Les projets ne manquent pas à la Société d’histoire et de généalogie de Matane.  Déménagée depuis avril 2010 dans la partie administrative du Pavillon de la Cité, elle peut maintenant accueillir ses membres et la population en général pour des lundis généalogiques, de 13 h à 16h et de 19h à 22h (sur réservation).  Vous serez accompagnés dans vos recherches par des bénévoles qui ont déjà une bonne connaissance de la recherche en généalogie. La Société ouvre aussi ses portes les mercredis et vendredis après-midi de 13h à 16h et sur réservation les soirs et fins de semaine.

Nous tenons à remercier CHRM-FM de nous permettre de vous offrir, à toutes les semaines, cette série de chroniques.  Dimanche prochain, nous vous entretiendrons de ce qu’est la généalogie avant d’entreprendre une série de sujets historiques sur la grande région de Matane.

Gracia Drapeau

Société d’histoire et de généalogie de Matane

spacer