Causerie sur les traversées Matane\Côte-Nord avec l’historien Louis Blanchette

Louis Pelletier – Dans le cadre de la série Témoins de l’histoire, la Société d’histoire et de généalogie de Matane (SHGM) propose L’épopée des traversées Matane\Côte-Nord. Animée par l’historien Louis Blanchette, cette causerie se déroulera le dimanche 28 mai à compter de 14h, dans l’ancienne église Bon-Pasteur, au 320, boulevard Dion. Entrée : 5 $. Gratuite pour les membres.

Avant la Société des traversiers, plusieurs navires s’occupaient de transporter passagers et matériel de toutes sortes pour établir des bases de société sur la rive nord. Ici, un navire au port de Matane en 1958. Archives SHGM, collection La Voix gaspésienne, photo Gilles Gagné

On dit que ce sont des gens de Matane qui ont construit la Côte Nord. Une grande partie de son développement passe effectivement par Matane: il y avait le fleuve à traverser, et c’est à partir de Matane que c’était le plus avantageux.

Matane avait un port de mer sécuritaire, des usines de productions diverses: équipements, nourriture, chevaux, puis machineries diverses pour pallier l’absence de routes et répondre aux besoins de nouveaux chantiers, de nouvelles exploitations minières…

Nouvelle Terre promise

La Côte-Nord était la nouvelle Terre promise où l`on imaginait déjà des fortunes. C`était surtout un moyen de trouver du travail pour de nombreux jeunes que « le Sud » ne pouvait plus nourrir.

Avant la Société des traversiers, plusieurs navires s’occupaient de transporter passagers et matériel de toutes sortes pour établir des bases de société sur la rive nord.

Vous avez vécu une étape de cette odyssée, vous avez fait le voyage, une, deux, dix, cent fois pour toutes sortes de motifs? La SHGM aimerait vous entendre. Il y aura des capitaines, membres d’équipages de ces navires et la SHGM attend votre présence pour comprendre et revivre cette épopée, la plus grande au nord de l’Amérique au XXe siècle.

spacer

Leave a reply