La Légion royale canadienne a 50 ans

Dans La Voix gaspésienne du 12 novembre 1975

RP VG 12 novembre 1975La Légion canadienne de Matane a célébré dimanche la fête du Souvenir en même temps qu’elle soulignait le lancement du 50e anniversaire de la Légion royale canadienne. C’est à l’église Saint-Jérôme qu’a eu lieu la cérémonie d’hommage aux militaires qui sont disparus au cours des dernières guerres.

L’abbé Léopold Desrosiers a récité la prière tandis que le président de la Légion, Réjean Thibault, a fait l’appel aux morts. Après le défilé, il y a eu une réception pour quelques centaines d’invités.

Quant aux Sœurs Dominicaines, elles fêtent 40 ans de présence à l’hôpital Saint-Rédempteur. Elles ont admis le premier patient le 20 mai 1935 alors situé dans l’ancien Hôtel Belle Plage, aujourd’hui Les Galeries du Vieux-Port. En 1950, elles ont emménagé dans le centre hospitalier actuel sur la rue Thibault.

Par ailleurs, le journal publie deux pages de publicité pour la « Promenade Saint-Pierre », un regroupement de plus 30 services. En voici quelques-uns : Alex Nazair, Meubles Durette, Quincaillerie Pro Le Bricoleur, Fotocom, Matane Gaz Propane, librairie-imprimerie Préville, R.M. Sports, La Cassethèque, restaurant Bon Accueil et J.A. Desrosiers.

Selon le Conseil du statut de la femme, la femme ne perd pas son nom de fille en se mariant, car l’acte de mariage ne modifie en rien l’acte de naissance. Elle peut donc très bien exercer tous ses droits civils sous son nom de jeune fille. Cependant, la coutume qui est reconnue, fait en sorte que la femme mariée porte le nom de son mari et comme cette coutume est fortement ancrée, il est plus difficile de la faire disparaître.

RP VG 12 novembre 1975

Romain Pelletier

Cette entrée a été publiée dans II était une fois. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.