Le curling fête ses 50 ans

Dans La Voix gaspésienne du 5 novembre 1975

RP VG 5 novembre 1975 – 37Présidées par le Dr Maurice Piuze, les manifestations seront nombreuses le 12 novembre 1975 à l’occasion du 50e anniversaire du Club de curling à Matane. Premier de genre fondé à l’est de Québec le 19 janvier 1926, il n’admettait que les hommes jusqu’en 1933.

En 1936, les premières femmes purent jouer bien qu’elles pouvaient déjà être membres. Jusqu’en 1934, les procès-verbaux étaient rédigés en anglais. Situé en retrait de la rue Saint-Jérôme, le Club en emménagé dans la nouvelle Place des Sports en 1971.

Dans la chronique « Du coq à l’âne », on apprend qu’on a retenu le nom de Mataguan comme nom de l’école Polyvalente de Matane. La suggestion viendrait d’un élève et elle a plu au comité sélection.

De son côté, le compositeur-interprète Jean-Pierre Bérubé vient de lancer son premier disque microsillon. Alain Gorayer, qui signe les arrangements, l’accompagne.

Dans une pleine page de publicité, le cinéma Théâtre Ciné-West, qui se qualifie « le cinéma des primeurs », annonce qu’à la suite de travaux, la ventilation est plus adéquate et que le son est meilleur.

Dans le texte intitulé « Fume fume fume fais de la fumée », Maurice Arguin écrit : « Et pourquoi je ne fumerais pas? J’ai le souffle court, mais je ne suis pas encore malade. Et puis, ça ne coûte que 6 $ par semaine. Et puis, je ne vais pas changer mes habitudes pour un petit de doigt jauni, une haleine douteuse, quelques trous d’étincelles sur mes vêtements. Moi, je n’ai jamais provoqué d’incendie en fumant. Dites-moi pourquoi je ne fumerais pas ? Vous voulez savoir pourquoi je fume? C’est bien simple, voyons! Parce que… parce que fume! »

RP VG 5 novembre 1975

Romain Pelletier

spacer