La Société d’histoire et de généalogie de Matane publie le 104e numéro de sa revue Au pays de Matane

La Société d’histoire et de généalogie de Matane (SHGM) a lancé le 104e numéro de sa revue Au pays de Matane, le mardi 5 décembre, dans ses locaux situés au 320, boulevard Dion.

La page couverture du 104e numéro de la revue Au pays de Matane.

Tirée à 700 exemplaires et comptant 44 pages, la revue a été remise aux membres de la SHGM présents et envoyée par la poste à ceux qui n’ont pu assister au lancement.

Comme à l’habitude, elle est en vente aux endroits habituels : le marché Dubé de Saint-Ulric; les pharmacies Brunet, Proxim et Pharmaprix; La Chouette Librairie; les dépanneurs du Lac, Réjean Côté et Mario Labonté; Couche-Tard Irving et Petro-Canada Est; le Comptoir du Tissu et l’hôpital de Matane.

Numéro nouvelle formule avec en vedette le motocycliste Jake DeRosier

Ce numéro dont la formule a été repensée propose cinq autres pans de l’histoire en Matanie ainsi que plusieurs nouvelles chroniques qui piqueront votre curiosité. Les principaux auteurs qui y ont contribué sont Louis Blanchette, Georgy Bouffard, Perry Fournier, Pierre Massue et Serge Ouellet.

La directrice de la revue, France Bernier, en compagnie des auteurs Louis Blanchette, Serge Ouellet et Georgy Bouffard. Photo Romain Pelletier

L’article phare de ce numéro fait suite à la conférence de Pierre Massue du 20 août sur le Jake DeRosier, originaire de Saint-Ulric. Il présente la carrière courte mais fulgurante de ce motocycliste, qui a occupé une place de choix dans la course motorisée aux États-Unis et outre-mer de 1895 à 1911.

Traversier-rail et hache
Louis Blanchette poursuit le récit des événements entourant la naissance du traversier-rail entre Matane et la Côte Nord. Il y présente le projet de traversier-rail expérimenté par la compagnie minière Québec Cartier de Port-Cartier et les événements survenus entre 1969 et 1972.

Georgy Bouffard, quant à lui, nous entraîne chez le ferrailleur Gérard Deschênes, qui a exploité son commerce de métaux et de recyclage à Matane dans les années 1950-1960. Dans la cour, il découvre une hache âgée de plus de 200 ans…

Club 250 et Meunerie de Baie-des-Sables

Le Club 250, une initiative des Chevaliers de Colomb, rappellera bien des souvenirs à ceux qui l’ont fréquenté dans les années 1960. Perry Fournier, témoin privilégié de cette période festive, relate l’histoire de ce lieu de rencontre quasi mythique des jeunes de 16 à 20 ans.

Serge Ouellet, de son côté, signe un article qui raconte l’histoire de la Meunerie de Baie-des-Sables, cet ancien moulin à farine qui a su conserver toute son authenticité au-delà de ses 150 ans d’existence.

Mise en valeur des collections

Souhaitant mettre en valeur toutes ses collections, la SHGM présente une des sculptures religieuses acquises par le curé Rosaire Dionne, l’une des toiles de Claude Picher et quelques antiquités en montre dans ses locaux.
S’ajoutent à ces éléments une brève chronique généalogique de trois familles de la Matanie, une présentation des publications historiques récentes et les photos les plus regardées sur le réseau social Facebook. Enfin, les noms de nos membres paraissent à nouveau dans la rubrique Inscrivez-vous dans l’histoire.

spacer

Leave a reply