La SHGM rend hommage à Mgr Antoine Gagnon

Dans le cadre des Journées de la culture, la Société d’histoire et de généalogie de Matane (SHGM) rend hommage au prêtre, éducateur, bâtisseur, prédicateur, orateur et historien matanais Mgr Antoine Gagnon (1899-1983).

Au programme dès le vendredi 29 septembre et jusqu’au samedi 21 octobre : une exposition de photos noir et blanc, de documents et de toiles lui ayant appartenu de même qu’une causerie prononcée par Louis Pelletier, le samedi 30 septembre à 14 h.

Entrée gratuite durant les Journées de la culture : vendredi de 13 h à 21 h, samedi de 13 h à 16 h 30 et dimanche de 13 h à 16 h 30. Par la suite, ce sera selon l’horaire habituel, soit du mardi au samedi de 13 h à 16 h 30.

 L’exposition est une réalisation de Romain Pelletier qui a aussi numérisé les négatifs avec Gabrielle Gosselin. Sonia Harrison a collaboré aux bas de vignette tandis que Photo-Express a vu aux agrandissements.

Pionnier de l’histoire locale

Mgr Antoine Gagnon était un homme de patrimoine fidèle aux valeurs du passé, mais tourné vers l’avenir. Son œuvre continue de marquer les générations. Pionnier de l’histoire locale, il a publié « Monographie de Matane pays de brume, de soleil et de visions » en 1945. Celle-ci a été rééditée et augmentée en 1977 sous le titre « Histoire de Matane ».

Historiographe chevronné, il a légué une imposante collection de photographies. La SHGM en profite pour exposer les plus significatives, notamment celles réalisées dans les années 1940 en vue de la parution de sa monographie. La plupart proviennent des ateliers du photographe matanais Antoine Pelletier.

Un fils de Matane

Né à Matane le 18 mai 1899, Antoine Gagnon, fils du notaire Joseph-Étienne Gagnon et de Valérie Gauvreau, a joué un grand rôle dans le développement et le rayonnement de la communauté.
De 1913 à 1925, il a fait son cours classique au séminaire de Rimouski et l’Université Saint-Dunstan de Charlottetown, puis ses études théologiques aux séminaires de Montréal et de Rimouski. En 1925, il est ordonné prêtre. La même année, il devient professeur au séminaire de Rimouski, où il enseigne la langue anglaise et le catéchisme jusqu’en 1945.
Antoine Gagnon s’implique dans le développement de l’offre éducationnelle à Rimouski, en particulier dans les domaines techniques. À compter de 1934, il est parmi les initiateurs du projet de fondation d’une école d’arts et métiers qui voit le jour en 1938. Il devient alors le premier directeur de cette institution rattachée au Cégep de Rimouski en 1968. Il figure également parmi les fondateurs de l’Institut maritime du Québec à Rimouski et du Musée régional. De 1957 à 1965, il dirige le séminaire de Rimouski à titre de supérieur.
En 1955, il est fait chanoine titulaire de la cathédrale Saint-Germain. En 1959, il est honoré du titre de prélat domestique, ce qui lui vaut d’être nommé monseigneur.
Décédé subitement à l’âge de 84 ans à Rimouski le 16 juillet 1983, il est inhumé au cimetière de Matane.

 

spacer

Leave a reply